FIM EWC

CHAMPIONNAT DU MONDE D’ENDURANCE

Les courses d’endurance moto existent depuis plus de 80ans (le 1er Bol d’Or a eu lieu en 1922). Elles consistent en relais effectués par 3 pilotes durant 6, 8 ou 24 heures selon la course, sur un circuit fermé et sécurisé. Les pilotes prennent leur relais successivement en respectant les règles de repos minimum et la stratégie de course de l’équipe. L’équipage vainqueur est celui qui parcourra le plus grand nombre de tours à l’issue de la course, quel que soit sa catégorie.

En 2008, les catégories ont été redéfinies. On distingue:

  • La formula EWC, la catégorie reine (Championnat du Monde d’Endurance). Ces motos peuvent bénéficier d’une préparation moteur très poussée, et d’un aménagement spécifique du châssis (suspension, cadre renforcé, roues, système de freinage, …).
  • Le Superstock (Coupe du Monde d’Endurance). Les motos sont conformes à l’origine avec des modifications pour la compétition : préparation plus limité du moteur (faisceau kit et boitier injection kit), et aménagement de la partie cycle pour l’endurance (divers montages/démontages rapides, système de ravitaillement, éclairage adapté, …).
  • l’Open. Cette catégorie, hors championnat, laisse une place aux concurrents particuliers ne rentrant pas dans les 2 catégories précédentes (protos, très grosse cylindrée, …).

L’essentiel du travail en catégorie Superstock réside dans la fiabilisation et la sécurisation de la moto (améliorer la protection et la rapidité d’intervention), les réglages de la moto sur piste (choix pneumatiques, réglages suspensions, mise au point freinage, …), ainsi que la préparation logistique de la course (stand, outillage, chronométrage, ravitaillement, …).

Tout ceci confère aux courses d’endurance, un caractère bien particulier et une notoriété exemplaire. Ces courses sont l’occasion de rassemblement de plus de 100 000 motards pour les plus prestigieuses d’entres elles…


“La moto est certe un sport individuel, l’endurance reste un véritable sport d’équipe.”

Haut de page